G.722

La norme de codage mondiale G. 722 normalisée par l'Union Internationale des Télécommunications permet d'obtenir en voix sur IP une qualité de voix "haute définition".



Catégories :

Normes et standards informatiques - Recommandation de l'UIT-T - Codec audio

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • est un codec vocal à haut débit avec une largeur de bande de 50 Hz... G. 722 offre une qualité vocale particulièrement bonne. Grâce à un taux de balayage plus... (source : gigaset)
  • Si la fonction est activée, un code d'état VoIP provenant de votre...... G. 722 est un codec vocal à haut débit avec une largeur de bande de 50 Hz à ... G. 722 offre une qualité vocale particulièrement bonne. Grâce à un taux de balayage plus... (source : onedirect)
  • nom et d'un mot de passe d'inscription un «code de configuration...... La qualité vocale des connexions VoIP dépend énormément du codec...... G. 722 est un codec vocal à haut débit avec une largeur de bande de 50 Hz à 7 kHz, un... (source : digium-fr)

La norme de codage mondiale G. 722 normalisée par l'Union Internationale des Télécommunications (UIT-T) permet d'obtenir en voix sur IP une qualité de voix "haute définition" (dite bande élargie). Cette qualité est obtenue par doublement de la bande de fréquence codée [50-7 000 Hz] comparé à la qualité téléphonique usuelle dite bande étroite [300-3 400 Hz] produite par le format de codage G. 711 (MIC) utilisée en téléphonie "classique" sur les réseaux RTC. L'utilisateur bénéficie par conséquent d'une sensation de présence de son interlocuteur, d'un confort d'écoute et d'une intelligibilité fortement perfectionnés.

Cette qualité est obtenue au même débit de 64 kbit/s que le G. 711 "bande étroite" grâce à la technologie MICDA de codage en sous bande : les parties basses fréquences [0, 4 kHz] et hautes fréquences [4, 8 kHz] du signal sont scindées (par filtrage QMF) puis encodées et décodées scindément selon un algorithme de codage PCM différentiel adaptatif (dit codage MICDA). Cette technologie permet en outre au G. 722 de fonctionner de manière particulièrement flexible (scalable) aux débits inférieurs de 56 kbit/s et 48 kbit/s. Les opérations d'encodage et décodage se font échantillons par échantillons et n'induisent par conséquent presque aucun retard de codage susceptible de nuire à l'interactivité des conversations et présentent en outre l'avantage d'être peu complexes (environ 10 "MIPS") et par conséquent peu coûteuse à implémenter. Afin d'optimiser l'usage de G. 722 en VoIP, des dispositifs de protection de la qualité audio contre les pertes de paquets IP sont venus récemment enrichir le standard (en Appendices III et IV de la norme). En outre aucun coût de licence n'est associé à ce codec. Le format de codage UIT-T G. 722 a par conséquent été choisi début 2007 par l'organisme de normalisation Européen ETSI comme format obligatoire pour les terminaux DECT de nouvelle génération et haute qualité audio. Certains opérateurs (Orange, BT…) ont ainsi pu lancer avec succès des services de téléphonie IP en voix "haute définition" utilisant le format de codage G. 722.

Voir aussi

Liens externes

(fr) Page de l'ITU sur le G. 722

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/G.722.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu