Dolby

Dolby est un laboratoire britannique, créé en 1965 par Ray Dolby. Cette entreprise a déménagé son siège social à San Francisco en 1976.



Catégories :

Traitement du son - Technique cinématographique - Entreprise de l'industrie musicale - Marque d'électronique grand public - Industrie du cinéma aux États-Unis - Société ayant son siège à San Francisco

Définitions :

  • réducteur de bruit avec encodage à l'enregistrement et décodage à la lecture. Dolby Digital (EX)  : voir formats multicanaux (source : camerascola)
Logo de Dolby

Logo de Dolby
Personnages clés Ray Dolby, Chairman
Siège social États-Unis San Francisco, Californie (États-Unis)
Effectif 976 (2007)

Dolby est un laboratoire britannique, créé en 1965 par Ray Dolby. Cette entreprise a déménagé son siège social à San Francisco en 1976.

Dolby est en premier lieu réputé pour son dispositif de réduction de bruit : le Dolby A-type noise reduction (NR)   (en) , pour les enregistrements analogiques. Ce dispositif est une adaptation à l'audio des Compander   (en) (ou companding, compression/expansion du signal).

Dolby NR (A et SR)

Le Dolby NR permet de atténuer le bruit de fond (noise reduction) inhérent aux supports analogiques, bandes magnétiques vidéo puis pistes optiques sur pellicule. Ce bruit de fond est généré par de petites variations d'intensité lumineuse (pellicule) ou magnétique (bande). Comme les sons de fort volume sont peu affectés, on utilise une courbe d'augmentcation non linéaire, nommée «compression», qui consiste, à l'enregistrement, à sur-augmenter les sons de faible amplitude ainsi qu'à sous-augmenter les sons de forte amplitude. À la lecture, cette compression est compensée par une «expansion» du signal (à l'inverse de la compression). On retrouve la dynamique originale du signal, et le bruit de fond se trouve, par conséquent, particulièrement affaibli.

D'autre part, l'oreille humaine et le cerveau ne sont pas sensibles de la même manière à l'ensemble des gammes de fréquence, et les parasites n'affectent pas l'ensemble des gammes de fréquence de la même manière. Pour cette raison, le son est en premier lieu scindé en quatre gammes de fréquences (pour le Dolby A), et le traitement de compression/expansion est appliqué de manière différente à chaque gamme.

En 1966, Ray Dolby met sur le marché le premier appareil de réduction de bruit (connu comme Dolby NR-A). C'est un dispositif réservé aux studio professionnels de la musique qui sera étendu au cinéma en 1971-1972.

En 1968, Dolby s'attaque au marché grand public et sort le Dolby NR-B. On le retrouvera dans l'ensemble des lecteurs de cassettes de bonne facture. En outre, les cassettes codées en NR-B peuvent être lues sans décodeur. Les aigus paraissent simplement plus présents. Plus tard sortira le Dolby NR-C, évolution du précédent, puis le NR-S (dérivé du Dolby SR sorti en 1986 après le Dolby Stereo (voir légèrement plus bas) ), qui peaufine toujours le principe en y ajoutant une norme sur le matériel à employer (configuration des têtes de lecture, etc. )

On trouvera aussi des enregistreurs équipés du Dolby HX-Pro (Headroom Extension, développé par Bang & Olufsen), dispositif de réglage dynamique du biais, donnant la possibilité une restitution plus linéaire des aigus, même à fort niveau. Il a la particularité de ne pas nécessiter de décodeur (contrairement au Dolby NR).

Dolby et le surround

En 1976, Dolby met sur le marché un dispositif selon un brevet découvert par Peter Scheiber et qui révolutionnera le cinéma des années 1980 : le Dolby Stereo. Outre la réduction de bruit, il permet la restitution du son en surround à partir d'uniquement deux pistes. Ainsi, on peut obtenir trois voies sonores derrière l'écran, et une voie sonore d'ambiance. En 2006, ce dispositif est symbolisé par 3/1/0 : 3 voies derrière, 1 voie d'ambiance et 0 voie optionnelle (qui sera détaillée plus tard dans l'article).

La technique utilisée est celle du matriçage dit 4/2/4. Particulièrement schématiquement, on récupère les 4 voies de la façon suivante :

Le Dolby Stereo sera beaucoup utilisé par les distributeurs de films. En effet, il est compatible avec les projecteurs stéréo et mono (donc utilisable dans l'ensemble des salles). Les cinémas l'adopteront aussi, car il est économiques à mettre en œuvre : il suffit d'ajouter un module de décodage, et des amplificateurs et haut-parleurs en nombre suffisant.

En 1977, quand George Lucas réalise son film culte : Star Wars, il se dit particulièrement déçu de la restitution sonore en salles car il avait investi beaucoup dans la bande son stéréo de son film.

Comme certains films, Star Wars a bénéficié de copies 70 mm lors de sa sortie d'origine. Depuis son introduction, le format 70 mm comportait 6 pistes audio mais ici les pistes audio bénéficièrent d'un réducteur de bruit Dolby A. Les copies 70 mm comportaient un logo Dolby System au générique de fin. Ce dispositif fut utilisés aussi sur les gonflages de Tess.

Le grand public retrouvera le Dolby Stereo dans son salon avec les appellations Dolby Surround (2 voies avant + surround, ou 2/1/0), Dolby ProLogic (3/1/0), Dolby ProLogic II (3/2/0), et en 2006 Dolby ProLogic IIx (3/3/0). Ces décodeurs peuvent fonctionner avec n'importe quelle source stéréo, même sans avoir été particulièrement encodées.

En 1986, Dolby perfectionne son dispositif de réduction de bruit et lance le Dolby SR (pour Spectral Recording). De là, l'ensemble des voies sonores sont en pleine bande. Les bandes-son des films deviennent spectaculaires. Dolby adapte ce dispositif en stéréo pour le grand public (lecteurs de cassettes) avec le Dolby NR-S (réputé plus fidèle que le CD).

Dolby et le numérique

Article détaillé : Dolby Digital.

En 1992, Dolby révolutionne toujours le rendu sonore avec une version numérique du SR : le Dolby SRD (Spectral Recording Digital). Le Dolby SRD ajoute, à côté des deux pistes Dolby SR toujours présentes pour garantir la compatibilité, un signal numérique (AC-3) imprimé entre les trous d'entraînement du film ! Ainsi, on peut obtenir jusqu'à 6 canaux complètement discrets (non matricés) en configuration 3/2/1, le sixième ayant une capacité réduite (extrêmes graves, symbolisé par le . 1 du 5.1 ou le 1 du 3/2/1).

Un dispositif est dit 5.1 lorsqu'il utilise 5 canaux sonores principaux non-limités en bande passante (restitution entre 20 Hz et 20 kHz) et un canal optionnel (restitution entre 2 Hz et 120 Hz)  :

Les 6 canaux qui composent le 5.1 sont indépendants les uns des autres.

Ce format changera de nom pour devenir le Dolby Digital à cause du quiproquo induit par l'utilisation du sigle SR.

En 1999, Dolby perfectionne son dispositif 5.1 avec le Dolby Digital EX (6.1) (pour Extended), qui ajoute une voie arrière centrale, matricée dans les voies arrières (un LtRt Surround). Il sert à faire véritablement tourner le son autour de l'auditeur. Il demeure complètement compatible avec les décodeurs Dolby Digital classiques. Le premier film à avoir utilisé ce fameux DD EX fut Star Wars : la menace fantôme de George Lucas en 1999. malheureusement, la majorité des salles de cinéma rechignent à investir pour exploiter ce nouveau format.

Dolby et la télévision

Dolby se focalise sur la télévision en sortant son codec de production et de distribution audio : le Dolby E, mais aussi son standard DVB (digital terrestrial broadcasting)

puis le (en) Dolby® Digital Plus et le (en) Dolby Digital audio streams. La France est le premier pays à l'adopter pour la TNT HD depuis octobre 2008.

Les principales innovations de Dolby

Réducteurs de bruit

Optimisation de l'enregistrement (magnétique)

Multicanal analogique

Multicanal numérique

Article détaillé : Dolby Digital.

Effets stéréo

Codec

Diversification de l'activité

Avec l'avènement du cinéma numérique, et par conséquent la suppression des différents codages audiophoniques à la projection, la société Dolby a diversifié son activité et commercialise désormais des serveurs sous la marque Dolby Digital Cinema [1]. Elle a aussi développé sa propre technologie de projection en relief, Dolby 3D Digital Cinema [2]

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. (fr) Page de présentation des solutions Dolby pour le cinéma numérique
  2. (fr) Document de présentation de la technologie Dolby 3D Digital Cinema


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Dolby.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu