Complementary Code Keying

Complementary Code Keying est un procédé de modulation du signal numérique basé sur le codage de bits permettant d'obtenir les séquences de débits 5,5 Mbits/s et 11 Mbits/s dans la bande de fréquences des 2,4 GHz.



Catégories :

Modulation numérique du signal - IEEE 802.11

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Complementary Code Keying (CCK) is a modulation scheme used with wireless... In 5.5 Mbit/s and 11 Mbit/s modes respectively 4 and 8 bits are modulated onto... (source : en.wikipedia)
  • ... Une méthode alternative nommée CCK (complementary code keying) permet... Technologie, Codage, Type de modulation, Débit. 802.11b, 11 bits... (source : commentcamarche)
  • The CCK (Complementary Code Keying) achieves 11 Mbps. Rather than using the... each 6 bits, but each symbol encodes 8 bits because of the QPSK modulation.... (source : vocal)

Complementary Code Keying (CCK) est un procédé de modulation du signal numérique basé sur le codage de bits permettant d'obtenir les séquences de débits 5, 5 Mbits/s et 11 Mbits/s dans la bande de fréquences des 2, 4 GHz. Ce procédé est utilisé pour les transmissions de données par liaison sans fil (WLAN) et , surtout, décrit dans la standard IEEE 802.11b appartenant au groupe de normes IEEE 802.11 (Wi-Fi).

La modulation CCK, codifiant le signal à transmettre, s'effectue avec une suite de huit symboles complexes représentant des modulations codées en bloc. Cette suite définit un mot de code C à partir de quatre valeurs de phase \varphi_1,\varphi_2,\varphi_3, et\varphi_4. La formulation mathématique du mot de code C est la suivante :

\mathbf{C}=\left\{
 eˆ{j(\varphi_1+\varphi_2+\varphi_3+\varphi_4)}, 
 eˆ{j(\varphi_1+\varphi_3+\varphi_4)},
 eˆ{j(\varphi_1+\varphi_2+\varphi_4)},
-eˆ{j(\varphi_1 +\varphi_4)},
 eˆ{j(\varphi_1+\varphi_2+\varphi_3)},
 eˆ{j(\varphi_1+\varphi_3)},
-eˆ{j(\varphi_1+\varphi_2)},
 eˆ{j \varphi_1})\right\}


avec C={c0, c2, .., c7}

Modulation CCK à 5, 5 Mbits/s

Le mot de code C est représenté par 4 bits (d0 à d3) transmis par symbole. Le premier terme \varphi_1 est encodé par les deux premiers bits d0 et d1 selon une modulation différentielle basée sur DQPSK. Les bits d2 et d3, quant à eux, encodent les valeurs de phase \varphi_2,\varphi_3, et\varphi_4.

Modulation CCK à 11 Mbits/s

Dans ce cas, le mot de code C est représenté par 8 bits (d0 à d7) transmis par symbole. Les bits d0 et d1 encodent \varphi_1 de la même manière que le codage CCK à 5, 5 Mbps. Les phases \varphi_2,\varphi_3, et\varphi_4 sont encodées par les bits d2 à d7 avec la table d'encodage QPSK suivante :


Bits [di, d (i+1) ] Phase \varphi_i
00
0
01
pi/2
10
pi
11
3pi/2 (-pi/2)

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Complementary_Code_Keying.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu